Accueil du site   Index chronologiques   Chronologie du Rwanda (1867- 1994)

Index chronologiques:

Chronologie du Rwanda (1867- 1994)

Last modified: 8 mars 2010
Emmanuel Viret

mars 2010

Citer cet article

Emmanuel Viret, Chronologie du Rwanda (1867- 1994), Encyclopédie en ligne des violences de masse, [en ligne], publié le 8 mars 2010, consulté le 23 avril 2014, URL : http://www.massviolence.org/fr/Chronologie-du-Rwanda-1867-1994, ISSN 1961-9898

Chrétien, 2003, 264 ; Lemarchand, 1970, 154 ; Munyarugerero, 2003, 50- 51 ; Reyntjens, 1985, 236).

(12 juin) : Le conseil supérieur du pays vote une motion pour que soient supprimés les termes bahutu, batutsi, batwa des documents officiels (++Munyarugerero, 2003, 51 ; Reyntjens, 1985, 236).

(6 juillet) : Joseph Habyarimana Gitera publie dans Les Temps Nouveaux d’Afrique un communiqué demandant à la Belgique et à l’ONU de résoudre le différend entre « le vieux parti des batutsi et le jeune parti des bahutu » (+Munyarugerero, 2003, 51)

1959 (11 février) : A l’occasion du mandement de carême, Mgr Perraudin annonce le soutien de l’Eglise aux revendications hutu (++ Chrétien, 2003, 264 ; Linden, 1999, 338 ; Reyntjens, 1985, 231)

(15 février) : L’APROSOMA devient un parti politique (+Reyntjens, 1985, 236)

(25 juillet) : Le mwami Mutara Rudahigwa meurt à Bujumbura, juste après avoir consulté un médecin belge. Quoique non vérifiées, des rumeurs d’empoisonnement se répandent. (+++HRW, 1999, 52 ; Lemarchand, 1970, 156 ; Reyntjens, 1985, 240).

(27 juillet) : A Ruhengeri, les principaux dirigeants du MSM et de l’APROSOMA se réunissent pour mettre en place une nouvelle organisation politique qu’ils veulent présenter à l’administration belge (+Reyntjens, 1985, 242).

(28 juillet) : Au cours des funérailles du mwami Mutara, les ritualistes abiru désignent son successeur, Kigeri Ndahindurwa et forcent le gouverneur Harroy à le reconnaître (++Lemarchand, 1970, 157 ; Reyntjens, 1985, 244)

(Septembre) : Plusieurs partis politiques, dont l’Union Nationale Rwandaise (UNAR) et le Rassemblement Démocratique Rwandais (RADER) sont créés (+Reyntjens, 1985, 250).

(13 septembre) : L’UNAR organise son premier meeting à Kigali devant 2000 personnes. Au cours de ce meeting, les chefs Kayihura, Mungarulire et Rwangombwa critiquent l’administration de tutelle et l’Eglise (+++Lemarchand, 1970, 159 ; Linden, 1999, 346 ; Reyntjens, 1985, 258).

(24 septembre) : Dans une circulaire confidentielle adressée aux prêtres, Monseigneur Perraudin, vicaire apostolique de Kagbayi met en garde les prêtres rwandais contre l’UNAR, insistant sur le programme « islamiste » et « pro- communiste » de ce dernier, ainsi que sur son projet de soustraire le système éducatif à l’influence des missions (++ Lemarchand, 1970, 161 ; Linden, 1999, 349).

(9 octobre) : Le Mouvement Social Muhutu devient le Parti de l’Emancipation du Peuple Hutu (PARMEHUTU), dirigé par Grégoire Kayibanda et publie son manifeste. Le mwami Kigeri prête serment à Kigali.

(10 octobre) : En réponse au meeting de l’UNAR du 13 septembre, le gouverneur Jean- Paul Harroy fait muter sans aucune base légale les trois chefs ayant formulé des critiques à l’égard de l’administration et interdit au membres rwandais de l’administration de formuler des opinions politiques dans l’exercice de leur fonction (++ Lemrachand, 1970, 162 ; Reyntjens, 1985, 258).

(11 octobre) : Une seconde lettre pastorale rédigée par Monseigneur Perraudin est diffusée parmi les prêtres, les avertissant du danger que représente l’APROSOMA, à qui il reproche d’inciter à la haine raciale (+Linden, 1999, 350).

(15 octobre) : Le mwami prend ouvertement parti pour les chefs sanctionnés. Des manifestations sont organisées dans chacune des chefferies concernées (à Kigali, dans le Ndorwa et au Bugoyi) et font un mort à Kigali (+Reyntjens, 1985, 259).

Encyclopédie des violences de masse® - ISSN 1961-9898