Accueil du site   Index chronologiques   Chronologie du Rwanda (1867- 1994)

Index chronologiques:

Chronologie du Rwanda (1867- 1994)

Last modified: 8 mars 2010
Emmanuel Viret

mars 2010

Citer cet article

Emmanuel Viret, Chronologie du Rwanda (1867- 1994), Encyclopédie en ligne des violences de masse, [en ligne], publié le 8 mars 2010, consulté le 24 avril 2014, URL : http://www.massviolence.org/fr/Chronologie-du-Rwanda-1867-1994, ISSN 1961-9898

1994 (5 janvier) : Le Président Habyarimana est officiellement investi, mais la mise en place du gouvernement et de la nouvelle assemblée est reportée (+Bertrand, 2000, 270). L’ambassadeur de Tanzanie au Rwanda est agressé par une foule de partisans de la CDR en raison de son soutien aux accords de paix (+HRW, 1999, 176)

(11 janvier) : Informé par un ancien responsable Interahamwe, le général Dallaire avertit les Nations Unies à New York de l’existence d’un plan d’assassinat systématique de la population tutsi et des opposants à Juvénal Habyarimana et au Hutu Power. Une structure, reposant essentiellement sur les milices Interahamwe est prête pour mettre ce plan en oeuvre. Dallaire demande l’autorisation de mettre en oeuvre des opérations de fouille et de désarmement (++Dallaire, 2004, 142- 151 ; Reyntjens, 1995, 60)

(16 janvier) : Quatre à cinq mille partisans du MRNDD, se réunissent au stade de Nyamirambo de Kigali. La plupart d’entre eux ne sont pas originaires de la ville. Des armes leur sont distribuées (+HRW, 1999,184). Des membres du MDR- Power et du PL Mugenzi sont présents (+Bertrand, 2000, 270)

(20 janvier) : Justin Mugenzi, président du Parti Libéral, favorable au Hutu Power, est victime d’une tentative d’assassinat (+HRW, 1999, 185)

(24 janvier) : A la suite d’un attentat à l’explosif contre une maison à Kigali, des Interahamwe sont arrêtés. D’autres membres de la milice déclenchent une émeute. Les casques bleus belges chargés de garder la résidence de Jacques Roger Booh Booh essuient des tirs (+HRW, 1999, 186)

(30 janvier) : Malgré l’organisation de 924 patrouilles mobiles, de 320 patrouilles à pied et l’installation de 306 postes de contrôle, la MINUAR n’a pu trouver que neuf armes au sein la population (+HRW, 1999, 187)

(31 janvier) : Une grenade est lancée sur le quartier général de la MINUAR (+HRW, 1999, 187)

(20 février) : Faustin Twagiramungu, Premier ministre, est victime d’une tentative d’assassinat au cours de laquelle l’un de ses gardes du corps est tué (+HRW, 1999, 192)

(21 février) : Félicien Gatabazi, président du PSD, est assassiné (+HRW, 1999, 192). Une enquête de la police civile de la MINUAR identifie parmi les commanditaires du meurtre le capitaine Pascal Simbikangwa, beau- frère du colonel Sagatwa, Alphonse Ntirivamunda, gendre de Juvénal Habyarimana et un membre du PSD rival de Gatabazi, Emile Nyungura (+Reyntjens, 1995, 61)

(22 février) : Martin Bucyana, président de la CDR est tué par la foule à Butare, en réponse au meurtre de Félicien Gatabazi. Un convoi de la MINUAR escortant le FPR est attaqué à la grenade : un soldat du FPR est tué (+HRW, 1999, 192).

(22- 26 février) : 70 personnes sont assassinées à Kigali, par des Interahamwe (+HRW, 1999, 193)

(18 mars) : Faustin Twagiramungu communique la composition de son gouvernement.

(30 mars) : Une seconde commission de l’armée rwandaise examine l’organisation de « l’autodéfense civile » (HRW, 1999, 325).

(31 mars) : Alphonse Ingabire, chef opérationnel de la CDR, est assassiné. En représailles, des membres de la CDR tuent un membre du PSD et en blessent trois autres (+HRW, 1999, 199)

(avril) : 2000 miliciens et 7000 membres des FAR sont présents à Kigali (+HRW, 1999, 213). Le FPR dispose quant à lui du soutien de 3600 à 7200 personnes sur tout le Rwanda, dont entre 700 et 1400 à Kigali. Contrairement aux miliciens, les soutiens du FPR sont très peu armés (+HRW, 1999, 214).

(4 avril) : Lors d’une réception organisée pour célébrer la fête nationale du Sénégal et en présence de Roméo Dallaire, Luc Marchal et Jacques Roger Booh- Booh, Théoneste Bagosora déclare que « la seule solution plausible pour le Rwanda serait l’extermination des tutsis » (+HRW, 1999, 200) A New York, le budget de la MINUAR est formellement approuvé (+HRW, 1999, 158)

Encyclopédie des violences de masse® - ISSN 1961-9898